Tour d’Islande | 12 jours de Road Trip

Cela faisait un moment que nous voulions faire ce voyage en Islande et nous nous sommes lancés en 2015 en famille (mon épouse, mes deux filles et moi). Nous avons tout de suite opté pour un tour d’Islande. En effet, nous voulions avoir une vision un peu globale des paysages et activités offerts sur cette île.

Comme à notre habitude, nous avons donc imaginé un programme, privilégiant le tour des différents points d’intérêt avec les transports et les hébergements nécessaires chaque jour. Nous avons également réalisé nos réservations environ 6 mois à l’avance.

Renseignements pris, il nous fallait une voiture tous terrains pour faire ce tour d’Islande en de bonnes conditions. Ceci car beaucoup des endroits que nous souhaitions parcourir le nécessitaient. En effet, l’Islande est pourvue d’une route périmétrique, qui fait le tour de l’Île. Mais dès qu’on souhaite s’éloigner de cet axe, rapidement la nature reprend ses droits et on se retrouve sur des pistes plus ou moins carrossables avec des gués à franchir.

D’ailleurs, lorsque nous récupérerons notre véhicule, en bonne place sur le parebrise le loueur rappelle qu’on n’est pas assuré pour le franchissement d’un gué ! Ce qui met vraiment en stress quand l’eau arrive au-dessus du bas des portières et que l’on sent son véhicule commencer à flotter !

Mais je m’égare ! Je vais donc vous raconter ce voyage en le reprenant en bon ordre.

La carte du Tour d’Islande 2015

Nota :

  • Vous pouvez vous servir de cette carte (en cliquant dessus). Ainsi, vous pourrez voir les calques qui décrivent le parcours et les points d’intérêts étape par étape ;
  • Si toutes les images n’apparaissent pas dans les galeries de cette page, c’est qu’il y a beaucoup de photos. Actualisez la page et patientez quelques secondes….

Sommaire


Jour n°1 ~ Arrivée en Islande à Reykjavik

Après nos 3h50 de vol depuis Paris Orly, nous arrivons en fin d’après-midi à l’aéroport de Reykjavík. La température et le climat ne sont pas ceux quittés en France ! Nous avons perdu près de 15°C et le temps est un tantinet humide ! À l’arrivée à l’aéroport, nous empruntons un bus qui nous amène au centre-ville de Reykjavík, où nous trouvons très facilement notre logement. Dès les baguages posés, nous repartons déambuler dans le centre de la ville pour une première visite. Ce centre se compose d’une rue principale commerçante qui mène sur le port. Nous passons une soirée douce. Après un bon repas, nous allons nous coucher afin d’être en forme pour notre première journée de voyage. Demain, nous récupérons la voiture et c’est parti pour notre tour d’Islande !

Islande Rekjavik

Liens :


Jour n°2 ~ de Reykjavik à Vik I Myrdal

Tôt le matin, et comme prévu, notre loueur de voiture est au rendez-vous. Après les traditionnelles « mises-en-garde » nous n’avons plus qu’à charger notre carrosse pour prendre la direction de nos premières visites. Ce Suzuki Grand-Vitara est parfait pour 4 personnes, mais sans trop de baguages. Il s’avérera également solide au regard des centaines de kilomètres de mauvaises pistes que nous avons parcouru !

Dès la sortie de la capitale, nous sommes dans le vif du sujet. Très rapidement la nature reprend ses droits et nous sommes plongé dans un monde minéral et fumant ! On voit tout de suite que cette île est volcanique et que la végétation peine à survivre dans ces conditions de climat et de substrat pour le moins particulier.

Le programme

Aujourd’hui, au programme nous passons par :

  • Krýsuvík Sletun, un site géothermique magnifique ;
  • Le lac de Kleifarvatn splendide au milieu d’un environnement minéral ;
  • Les falaises de Krisuvikurberg Cliffs dans la réserve naturelle de Reykjanes où les oiseaux nichent par milliers ;
  • La magnifique Skógafoss Waterfall très belle chute d’eau sous laquelle on peut passer ;
  • Les falaises de Reynisdrangar Cliffs sur la plage du même nom, où l’on peut voir des structures rocheuses hexagonales, ce qui est assez rare à ma connaissance dans la nature ;
  • Puis, pour terminer cette première journée, visite de Viewpoint of Reynisfjara et ses falaises couvertes de macareux qui nichent ici par milliers. J’arriverais même à en approcher à quelques mètres et à les prendre en photo avec des anchois dans le bec !

Bilan de la journée

Voilà une magnifique journée de visite avec un climat clément qui offre un ciel dégagé et quelques petits nuages blancs pour donner un peu de relief aux photos ! Notre hébergement est confortable et notre voiture l’est tout autant. Ce tour d’Islande commence à merveille !

À l’arrivée à l’hôtel Puffin (= Macareux) nous trouvons un hall d’accueil désert et un petit mot : « Appelez nous à ce numéro »… Nous sommes quelque peu surpris et inquiets car on ne parle pas couramment l’Islandais ! C’est finalement dans un anglais que nous comprenons, que nous arrivons à joindre notre hôte. Il nous accueillera avec cordialité dans les quelques minutes qui suivirent ! C’est qu’avec 6°C dehors en pleine journée, on n’avait pas envie de dormir dans la voiture 🤗

Liens :

Galerie photos


Jour n°3 ~ de Vik I Myrdal à Hoffell

Aujourd’hui, c’est une grosse journée de notre tour d’Islande qui nous attends. En effet, nous espérons depuis la préparation de ce séjour aller randonner au Laki. Lieu emblématique, s’il en est, d’un voyage en Islande. Néanmoins, cet endroit est très reculé (environ 80 km de piste aller/retour) dans les terres en zone volcanique et difficile d’accès. De plus, au moment où nous y sommes allés, il n’y avait seulement que quelques jours que la piste était ouverte. Les gués étaient vraiment encore trop profonds pour pouvoir passer avec un véhicule 4×4 normal. Et oui, nous constaterons rapidement qu’en Islande les véhicules locaux, n’ont rien de normaux ! Regardez ce bus, pris en photo au pied du Laki, qui assure le trajet aux touristes par quasiment tous les temps (en été) ! Il passe sans difficulté un gué de près d’un mètre de profondeur !

tour d'Islande

Programme

Aujourd’hui, au programme nous passons par :

  • Le Laki qui est un sommet accessible à pied facilement (812m) et qui permet une vue sur l’ensemble des montagnes volcaniques de l’intérieur des terres. Je vous assure qu’à cet endroit, on se trouve dans un autre monde ! À faire absolument !
  • Nous verrons la cascade de Startifoss Waterfallen en passant rapidement car après la magnifique cascade de la veille et des images encore plein la tête de notre montée au Laki, nous y étions peu sensibles,
  • Le lac Jökulsárlón, qui est un lac de fonte glacière qui se jette par une embouchure étroite dans la mer. On passe par-dessus cette embouchure via la route principale en allant vers Hoffell. C’est un des endroits également les plus connus d’Islande.

Le laki

Concernant la visite du Laki que je vous recommande chaudement, il faut compter environ 1 h de trajet entre la fin de la route et l’arrivée à Lakagigar où l’on stationne la voiture pour ensuite entreprendre l’ascension à pied. Sur place un guide aiguille et renseigne les touristes afin de sécuriser ce lieu très reculé. Il vous donnera un petit plan du parcours en boucle qui vous permet de ne pas redescendre par le même endroit qu’à l’aller. La montée au sommet prend moins d’une demi-heure et ne présente aucune difficulté. Je vous recommande néanmoins de vous équiper de bonnes chaussures de marche et de vêtements coupe-vent, étanches. Arriver au sommet vous pourrez contempler le paysage Islandais à couper le souffle sur 360° !

tour d'Isalande, Sommet du Laki !
Nous sommes un tantinet frigorifiés, mais heureux d’être ensemble au sommet du Laki avec cette vue pour le moins atypique !

Ensuite, le retour en voiture se fait également par une autre piste que celle emprunter à l’aller. Elle vous permet notamment de voir des lacs splendides dans un environnement de roches volcaniques et de mousses variées et colorées. Il faut prendre le temps de les découvrir, si vous avez la chance comme nos de passer par-là !

Le lac Jökulsárlón

Ce lieu est également atypique. Ce lac regroupe la fonte de plusieurs grands glaciers. Régulièrement des glaçons se détachent et sont transportés par les courants de sortie des eaux à l’embouchure sur la mer. C’est cet endroit qui se visite et que vous verrez ci-dessous dans la galerie photos. Dans ces eaux froides on peut apercevoir des phoques qui se promènent dans ces courants. Probablement, parce que la nourriture est particulièrement présente à cet endroit. Néanmoins, ils ne font surface que pour respirer et de façon fugace. Si bien, que je n’ai pas réussi à faire une photo de ces coquins !

Des véhicules amphibies peuvent vous amener faire un tour sur le lac. Je ne suis pas convaincu de l’intérêt…

Bilan de la journée

La route de cette étape nous a offert des paysages inhabituels et splendides, car nous étions entre volcans, glaciers et mer ! La lande de terre basaltique qui longe la coté est le lieu de vie d’animaux et d’oiseaux. Nous avons la chance d’approcher un jeune renard des neiges que j’ai réussi à prendre en photo avant qu’il ne disparaisse dans les roches volcaniques environnantes. Il était bien sûr équipé de son pelage d’été 😉

Notre hébergement à l’arrivée à la Guesthouse de Hoffell était exceptionnel. Nous avions eu un appartement très confortable dans une petite maison à côté de l’hôtel principal. Le repas du soir et le petit déjeuner était franchement d’un excellent niveau. Nous y avons d’ailleurs découvert quelques spécialités culinaires locales. Cet endroit est au pied d’un glacier. Ce qui offre un cadre unique et conforme à l’ambiance des paysages de la journée. Nous aurons même le plaisir le soir, puis le matin, de voir des rennes aux alentours et de profiter d’un bain géothermique chaud à la mode Islandaise, donc en extérieur. Vraiment une excellente adresse !

Liens :

Galerie photos


Jour n°4 ~ de Hoffell à Reyðarfjörður

Aujourd’hui, nous continuons ce tour d’Islande par des chemins de traverses. Il s’agit dans un premier temps d’aller visiter un coin reculé aux pieds des glaciers à Wanderhütte Lónsöraefi. Puis, de longer la côte et de visiter les fjords qui la borde jusqu’à Reyðarfjörður lieu de notre prochain hébergement.

Programme

Aujourd’hui, au programme nous passons par :

  • Wanderhütte Lónsöraefi, 80 km de piste aller/retour pour aller voir de jolis paysages sauvages ;
  • Passage par le petit port de Djúpivogur, lieu fort pittoresque, qui mérite une petite halte ;
  • Puis nous passerons devant la, Teigarhorn Natural Monument and Nature Reserve
  • Puis, direction Stöðvarfjörður un grande ville portuaire de la côte sud-est de l’ile ;
  • Promenade à pied à la mine de calcite de Helgustadir ;
  • Dîner au restaurant musée de Randulf’s Fish House.

Wanderhütte Lónsöraefi

Nous allions parcourir plus d’une heure sur cette piste qui mène au Wanderhütte Lónsöraefi, les paysages y sont splendides par les couleurs qu’ils offrent. Mais finalement un gué, encore un, aura raison de notre détermination. En effet, il est tellement long, qu’on l’imaginait profond, sans avoir aucun repère qui permette d’en identifier la réelle profondeur. Il aurait fallu faire une reconnaissance à pieds pour vérifier son franchissement. Mais vue de la température de l’eau, je n’ai pas trouvé de volontaire pour servir de guide 😌. L’idée de se retrouver coincé au milieu d’un gué en pleine montagne avec personne autour ne nous a pas motivé :oops:. Donc, par prudence, nous avons rebroussé chemin, néanmoins très proche du but. Néanmoins, nous n’avons eu aucun regret, car les paysages rencontrés valaient vraiment le détour !

Mine de calcite de Helgustadir

Proche de notre fin d’étape, nous visitons une ancienne mine de quartz à ciel ouvert, Helgustadir Calcite Quarry. La visite réprésente une petite demi-heure de balade, sur un petit sentier, pour arriver à un endroit facilement reconnaissable. En effet, pleins de petits morceaux de quartz sont présents sous nos pieds et lorsque que nous arrivons à la veine principale, nous trouvons le vestige d’une ancienne machine entourée de pierres de calcite (qui ressemblent à des petits bouts de verre transparents).

Bilan de la journée

Très rapidement en début d’après-midi, le temps s’est dégradé et les nuages étaient partout présents. Nous avons longé la cote afin de découvrir ces fjords de l’Est, profonds et sauvages. Nous croiserons de très jolis petits villages aux maisons colorées qui contrastent avec le climat ambiant !

Au détour d’une route, nous verrons même encore un Renne. Décidément les animaux sont présents chaque jour sur ce tour d’Islande !

Le soir après avoir trouvé notre hébergement, très coquet et confortable. Nous repartons pour un repas dans un lieu hors norme le Randulf’s Fish House. En effet, ce restaurant fait office de musé des anciens objets. On avait vraiment l’impression d’être là, dans un autre monde ! De plus, nous aimons manger les produits de la mer et dans ce restaurant nous avons été comblés. La fraicheur des produits et les saveurs étaient au rendez-vous !

Liens

Galerie photos


Jour n°5 ~ de Reyðarfjörður à Egilsstadir

Aujourd’hui, le programme est plutôt tranquille après ces premières journées bien remplies de notre tour d’Islande. Nous partons dans un premier temps pour visiter les fjords de Mjóifjörður et Seyðisfjörður puis nous remontons tranquillement vers Egilsstadir où nous passerons la nuit.

Programme

  • Visite du fjord de Mjóifjörður ;
  • Au regard du temps totalement bouché nous avions finalement annulé la visite du fjord de Seyðisfjörður (ce sera pour une autre fois) ;
  • Nous irons directement à notre hébergement nous sécher ;
  • Puis, nous repartirons pour le tout petit port de Borgarfjarðarhöfn et ses macareux qui y nichent ;
  • Et nous reviendrons en faisant une pose à Borgarfjörður eystri.

Bilan de la journée

La journée fut plus compliquée que les précédentes, à cause du temps très couvert (exécrable, je devrais dire !) qui nous empêché de profiter correctement des paysages. Ambiance Islandaise garantie ! Après la visite du premier fjord le matin, nous décidons de nous diriger directement en début d’après-midi vers notre hébergement du soir. Après nous être séchés et réchauffés, nous sommes néanmoins repartis faire un tour un nord jusqu’au petit port de Borgarfjarðarhöfn.

Nous avons néanmoins rencontré en chemin dans le petit village de Borgarfjörður eystri où se trouve une très jolie maison historique Islandaise  « Lindarbakki ». Ces maisons, étaient construites en terre et recouvertes d’herbe, afin d’offrir une bonne masse thermique de protection pour l’hiver. Après cette visite nous nous sommes réchauffés au café  ÀLFACAFÉ, juste à côté. C’est un café à la mode Islandaise, accueillant et décoré !

Nous avons également pu voir des macareux nicher près des port de Borgarfjarðarhöfn. Ils vivent dans des pentes herbeuses dans lesquelles ils creusent des nids. Le climat du jour ne semblait en rien altérer l’humeur de ces Puffins, contrairement à nous, qui sortions peu de la voiture tant le climat était humide à l’extérieur !

Notre hébergement du soir sera également très confortable.

Lien

Galerie Photos


Jour n°6 ~ de Egilsstadir au Lac Myvatn

Pour ce cinquième jour de ce tour d’Islande. Le temps n’était malheureusement, toujours pas de la partie. Nous nous sommes levés dans les nuages et nous désespérions de voir le paysage… Finalement, la journée fut meilleure que la veille et nous avions réussi à voir des choses, notamment les sites volcaniques. Peut-être aussi que nous nous acclimations et que nous acceptions enfin de sortir par ce climat. Climat qui au passage contribue à l’ambiance de fin du monde de ces lieux très atypiques ! Pour nous en tout cas , ils sont tout à fait inhabituels !

Programme

Aujourd’hui, au programme nous passons par :

  • Borgarfjord où nous ne ferons que passer ;
  • Puis, nous nous dirigerons vers le site volcanique de Hverarönd que nous prendrons le temps visiter (partie basse et haute) ;
  • Puis, le cratère de du volcan Viti Krafla où nous monterons puis en ferons le tour sur la lèvre supérieure ;
  • Pour finir la journée de façon agréable, nous terminerons dans les bains chauds du complexe de « Myvatn Nature Baths ».

Bilan de la journée

Cette journée a été très agréable (si, si ! 😀 ). En route, nous avons rencontré des chevaux Islandais. Une espèce endémique de l’ile. Un éleveur rencontré en fin de Tour d’Islande nous racontera un peut plus en détail les particularités de ces chevaux. Et notamment, que si un cheval est emmené à l’étranger pour une course, il ne reviendra jamais sur l’ile. Ce type de décision extrême étant motivé par la nécessité de la conservation de la pureté de la race. Ces chevaux sont effectivement petits et très robustes. C’est pour dire l’importance de la protection de cette espèce pour les Islandais, qui en sont évidemment très fiers !

Ensuite, nous avons profité du site géothermique de Hverarönd qui est exceptionnel. Nous avons gravi ses pentes et fait un bon tour sur ce site splendide. Lors de cette balade, nous avons vraiment eu l’impression d’être sur le lieu de l’origine du monde ! Impossible de décrire avec des mots les sensations qu’on ressent en ce lieu. On s’imprègne de l’ambiance et cela rend très humble, devant l’ampleur des phénomènes et des énergies qui œuvrent ici !

Ensuite, nous sommes allés faire le tour du volcan en activité le Viti Krafla. En ce début août, il restait un peu de neige sur les flancs du cratère, donnant au passage, une idée du climat en été à seulement 400 m d’altitude !

Nous avions croisé sur la route donnant au lac Myvatn, une usine de production d’énergie géothermique. Les Islandais sont passés maîtres dans la récupération de cette énergie thermique qui est partout présente sous leurs pieds. D’ailleurs, nous en avons également profité en terminant notre journée dans les bains chauds ! Un complexe de bains entouré des laves du volcan sur lequel il est construit et qui l’alimente. Nous avons vraiment apprécié le bain en ce lieu. Nous pouvions admirer, tout en nous détendant, les cratères et coulées qui nous entouraient !

Le soir, nous avions réservé un hébergement au bord du lac. L’endroit était d’autant plus paisible que nous étions les seuls ce soir-là. Un lieu isolé et apaisant !

Ce fut une des excellentes journées de ce tour d’Islande ! On ne l’aurait pas parié le matin, après le climat subit la veille ! 🤔

Liens

Galerie photos


Jour n°7 ~ du Lac Myvatn à Husavik

Ce matin là, nous sommes partis de notre hébergement pour reprendre la route par laquelle nous étions arrivés la veille au soir. Notre objectif était d’aller faire l’ascension du cratère du volcan Hverfjall qui se trouve sur la rive d’en face du lac et qui nous nargue depuis hier. Après cette belle randonnée, nous sommes repartis plein nord pour passer par les chutes de Dettifoss. Ensuite nous sommes remontés jusqu’à la cote pour la longer jusqu’à Husavik notre prochaine étape.

Programme

  • Le volcan Hverfjall très caractéristique et qui domine le lac Myvatn et les bains chauds du même nom (une heure de marche) ;
  • La chute d’eau de Dettifoss waterfall puis le passage par la cote au nord pour revenir sur Husavik (une heure de marche) ;
  • Le musée de la baleine de Husavik.

Bilan de la journée

L’ascension du volcan Hverfjall s’est faite sans difficulté. Il était encore plus grand que celui de la veille et offrait une vue imprenable sur 360°. On pouvait ainsi voir, depuis son sommet, l’ensemble de la zone volcanique de Hverarönd. Et particulièrement, les bains où nous avions séjourné la veille en fin de journée avec tant de plaisir.

Après cette promenade matinale, nous avons repris la voiture pour partir vers Dettifoss Waterfall. Arrivé au parking, il faut marcher une bonne demi-heure, avant de longer les flancs de ce fleuve et de ses magnifiques chutes. Vue le temps ce jour là, c’était ambiance gadoue et nous devions faire attention où nous mettions les pieds ! L’endroit est très touristique et le monde se pressait partout. Il était donc difficile de faire des photos sans personne dessus…

Puis, nous avons repris la voiture pour terminer notre étape vers Husavik où une fois installé dans notre hébergement nous repartirons visiter le musée de la baleine. Soirée agréable. On se balade sur le petit port où l’on aperçoit les bateaux qui emmènent admirer les baleines. Il y en a de tous types. Des jolis vieux bateaux mais lents ainsi que des modernes beaucoup et beaucoup plus rapides. Le lendemain, pour optimiser notre temps, nous opterons pour un rapide 😊.

L’hébergement était parfait mais n’offrait pas un cadre des plus bucolique… Ceci dit, dans ce village de pêcheurs, il semble difficile de trouver meilleur rapport qualité/prix. C’est un hôtel très classique et propre, donc rien à dire. Mais, après notre hébergement de la veille, seuls au pied du lac, il était certain que cela n’avait pas le même charme.

Liens

Galerie photos


Jour n°8 ~ de Húsavík à Svínavatn

Whale crossingLa journée s’annonçait sous de meilleurs hospice que la veille. On aperçevait quelques trous bleus dans les nuages blancs (et non gris). Nous nous sommes levés de bonne heure car nous avions rendez-vous sur le port pour embarquer sur un pneumatique semi-rigide afin d’aller voir dauphins et baleines !

Programme

  • Sortie baleines, de bonne heure le matin, avec l’entreprise Gentle Giants sur un bateau rapide ;
  • Puis, départ en fin de matinée pour la ferme musée de Grenjadarstadur « The Turf House Museum » ;
  • Ensuite, nous avons rejoint notre destination Svinavatn où notre hébergement était au bord du lac du même nom ;
  • Le soir, nous irons faire un tour sur la côte, où nous apercevrons des phoques paisiblement couchés sur la grève à Hvitserkur. Juste à coté de la célèbre roche de roche du même nom.

Bilan de la journée

Sortie Baleines

Dès notre arrivée au port, nous avons été accueillis et équipés de vêtements de sécurité. Nous avons ensuite pris place dans les embarcations et les consignes de sécurité nous sont transmises avec fermeté. Interdit de bouger de sa place, même pour faire une photo ! Puis, ça a été le départ, et nous sommes rapidement arrivés sur zone. Une petite ile au centre de la baie. Elle était couverte d’oiseaux et surtout de macareux qui étaient présents par milliers dans l’eau et dans l’air. Nous avions tout de suite aperçus des dauphins qui étaient vraiment très nombreux dans cette zone. Les baleines quant à elles étaient nettement plus discrètes. Il faudra l’œil averti de notre pilote pour dénicher la première. Ensuite, les embarcations se refilent le tuyau et tout le monde rappliqua. Il y avait ce matin-là trois ou quatre baleines sur zone. Nous sommes passé régulièrement de l’une à l’autre par quelques runs hors-bord sur une mer des plus lisses. Ce fût une vraie rencontre avec ces énormes animaux de plus de 10 m de long. L’espèce que nous avons vue était la classique baleine à bosses. Cela restera un des très grands moments du voyage.

La vieille ferme de Grenjadarstadur

La ferme est très bien conservée et vaut vraiment la visite. Des jeunes en costume d’époque accueillaient les visiteurs. Nous aurons même la chance d’être accueilli par un jeune Français installé en Islande. Cela nous avait permis d’échanger plus facilement sur les uses et coutumes locales. Les petites maisons étaient vraiment intéressantes. Elles étaient très bien meublées et équipées et de ce fait, on imaginait bien la vie de l’époque en ces contrées au climat hostile !

Le soir comme si la route n’avait pas suffi, nous étions repartis à Hvitserkur pour voir ce fameux rocher que les Islandais qualifie de Troll pétrifié. Surtout nous étions attirés par la possibilité de voir des phoques à cet endroit. Nous en avons effectivement vu un banc allongé sur la grève, mais relativement loin tout de même !

Liens

Galerie photos


Jour n°9 ~ de Svínavatn au lac Laugarvatn

En fait, sur cette étape nous étions initialement partis pour faire un stop au centre de l’île dans la réserve de Hveravellir. L’objectif était d’aller faire une rando d’une demi-journée dans ces paysages tectoniques. Mais le climat nous a contraint à revoir nos plans !

Programme

  • Prendre la piste qui traverse l’île en son centre pour rejoindre la réserve naturelle de Hveravellir ;
  • Randonner à Hveravellir ;
  • Visiter les chutes de Gullfoss ;
  • Visiter le site où se trouve l’unique geyser d’Islande, Geysir ;
  • Et pour terminer, séjour aux bains chauds de Laugarvatn Fontana sur les bords du lac Laugarvatn.

Bilan de la journée

Hveravellir

Plus de 100 km de piste ondulée ! Un calvaire même dans une voiture 4×4 confortable. On en avait vraiment marre de se faire secouer quand nous sommes arrivés à Hveravellir ! La piste n’était qu’une interminable tôle ondulée ! Heureusement une petite balade d’une heure nous a dégourdi les jambes dans un paysage de fin du monde, qui plus est, sous la pluie. Le site est grandiose. De nombreux circuits de promenade sont proposés. Une fois notre balade terminée nous avions décidés de ne pas honorer notre réservation à l’hébergement, vu le temps, mais de reprendre notre chemin vers des contrées qu’on espérait plus hospitalières. Et nous avons repris cette piste défoncée pour encore quelques dizaines de kilomètres avant de rejoindre, enfin, une route asphaltée.

Gullfoss

En s’approchant  de la côté, le temps était finalement devenu plus clément. Nous sommes même arrivés à Gullfoss avec quelques premiers rayons de soleil. Au loin, dans les terres, les nuages étaient toujours néanmoins très présents. Le site de Gullfoss est grandiose. Il faut également une dizaine de minutes de marche depuis le parking pour arriver à la chute. Après quelques photos nous repartirons pour aller enfin découvrir cet unique geyser Islandais.

Geysir

Geysir est le geyser islandais qui a donné son nom à tous les autres, et dont le terme vient du verbe islandais gjósa signifiant « jaillir ». C’est donc une attraction incontournable de l’ile et les touristes restent nombreux en cette fin d’après-midi à l’admirer. Pour ce qui est de ce geyser, pour nous qui avons visité Yellowstone, il semble bien petit et surtout un peu seul. À Yellowstone ils sont nombreux et variés ! Vous pouvez voir mes photos de Yellowstone ici

Après avoir fait un petit tour du site de Geysir, nous étions repartis afin de ne pas tarder à trouver un hébergement. Nous avions décidé d’aller le chercher sur le bord du lac de Laugarvatn. Bien nous en a pris, car nous en avions trouvé un parfait et qui plus est à coté d’un complexe de bains ! C’est que, nous y avions pris goût !

Laugarvatn Fontana

L’hôtel que nous avions trouvé au bord du lac se situait à quelques minutes à pied d’une piscine alimentée en eau chaude volcanique où nous avions donc terminé la journée. Ce fut un excellent moment de détente, après cette très longue journée de piste ondulée !

Liens.

Galerie photos


Jour n°10 ~ du lac Laugarvatn à Reykjavik

Ce jour là, le temps n’était encore pas au beau 😪. Nous repartions donc en direction de Reykjavik où nous devions rendre notre voiture et récupérer notre logement, pour les deux jours suivants.

Programme

  • Nous commençons par visiter le site classé au patrimoine de l’Unesco, qui s’appelle Thingvellir =  Þingvellir ;
  • Ensuite, nous poursuivrons notre route vers la capitale et nous rencontrerons par hasard un éleveur de chevaux accueillant ;
  • Puis, nous visiterons un musée à ciel ouvert qui regroupe plein d’ancienne maisons Islandaises de différentes époques.

Bilan de la journée

Þingvellir

C’est le lieu du premier parlement mondial. Il est construit sur les contreforts d’une très ancienne faille sismique. Le site vaut aussi la visite. La faille est d’une longueur considérable et par endroit d’une profondeur impressionnante. Ce lieu est très important pour les Islandais car ce fut le parlement actif de 900 à 1798. Aujourd’hui encore il est le lieu d’évènements nationaux Islandais particuliers.

Rencontre avec un éleveur de chevaux passionné

En repartant de Þingvellir, nous repérons par hasard dans un champ de très beaux chevaux Islandais. Je m’approche pour faire des photos et j’engage la conversation avec un monsieur qui se trouve non loin d’eux. En fait, c’est l’éleveur et il est content que je lui demande, si je peux faire des photos de ses magnifiques chevaux. Il m’invite à faire le tour et à entrer dans sa ferme. Ce que je fais. Il va alors chercher du pain dans sa maison et revient avec nous chercher les chevaux pour les attirer et ainsi que je puisse les prendre plus facilement en photo. C’est lui qui nous explique en détail la méthode Islandaise d’élevage de cette espèce endémique qui fait la fierté du pays. Ses chevaux sont vraiment magnifiques et il a bien raison d’en être fier ! Après plus d’une demi-heure passé en sa compagnie nous le remercions de son accueil et nous le quittons pour reprendre notre route.

En route, nous tomberons sur une fabrique de laine Islandaise. Mesdames, en profiteront alors pour s’équiper de bonnets et des moufles qui restent encore aujourd’hui une assurance chaleur à nulle autre pareil ! La laine Islandaise possède des qualités éprouvées ! 😀

Árbær Open Air Museum

Arrivé sur Reykjavik, nous irons directement visiter ce musée qui regroupe de nombreuses maisons Islandaises, de différentes époques. Nous passerons un très bon moment à arpenter ce grand musée à ciel ouvert.

Ensuite, nous rejoidrons notre hébergement. Nous y serons pour les deux jours restants. C’était un studio indépendant et tout à fait confortable que je recommande. Il est très bien situé dans Reykjavik et nous permet ainsi de rendre la voiture et de nous déplacer à pied facilement.

Cette journée marque également la fin de notre tour d’Islande.

Liens

Galerie photos


Jours n°11 & 12 ~ Reykjavik

Pour ces deux derniers jours, nous nous sommes promenés dans la capitale Islandaise et nous avons fait des visites au gré de nos rencontres. Nous avons notamment visité le National Muséum of Island qui retrace l’histoire du peuple Islandais. C’est à mon avis le musée à visiter à Reykjavik. Cette ville mérite d’y passer deux jours à la découvrir.

Le dernier jour avant de reprendre l’avion en fin d’après-midi nous avions décidé d’aller passer notre dernier moment à Blue Lagoon qui est le site de bain thermal le plus célèbre en Islande. Ce site, est situé à mi-chemin entre le centre de Reykjavik et l’aéroport.

Ce fut une expérience d’autant plus mémorable, que ce jour-là, la tempête faisait rage. Peut-être le pire climat qu’on ait eu du séjour ! Il a même neigé un bon moment, mais c’est surtout le vent qui dépassait les 100 km/h qui rendait la vie en extérieur compliquée.

Quel ne fut pas notre plaisir, lorsqu’à la sortie du vestiaire, nous nous sommes glissés dans l’eau chaude pour sortir du bâtiment par un tunnel qui relie les bassins extérieurs ! Bref, nous avons passé un très agréable moment dans cette tempête à trempouiller paisiblement dans une eau frisant les 40°C par endroits !

Même si le ticket d’entrée est très cher, cela vaut tout de même le coup d’y aller au moins une fois dans votre séjour. Néanmoins, ce ne sera pas notre bain thermal préféré. D’autres, plus intimistes, nous ont laissé de meilleurs souvenirs 😉

Galerie photos