Randonnée au Pic Taillon (3144 m), par la brèche de Roland

Brêche de Roland et Pic Taillon Gavarnie
0 Partages

La randonnée au Pic Taillon est une des plus belles de la région, par les paysages rencontrés. En effet, le parcours passe depuis le col des Tentes par Port du Boucharo, le refuge des Sarradets, puis par la brèche de Roland pour bifurquer à droite vers le Pic Taillon. Les paysages qu’on embrasse alors, varient du cirque de Gavarnie au canyon d’Ordesa en passant par les glaciers du Taillon et de la brèche ainsi que les plus grands sommets des environs, comme le Mont Perdu. Cette randonnée est vraiment une de celles, qu’il faut faire dans le coin !

Personnellement, je l’ai réalisé après avoir parcouru, le tour du mont perdu et le tour du Petit Vignemale. N’est-ce pas là une bonne façon de ponctuer magistralement une très belle semaine de randonnée Pyrénéenne !

La carte, le profil du dénivelé et le fichier GPS

Téléchargez le fichier GPS du parcours

Niveau de difficulté

  • Durée aller/retour avec les arrêts : 8h15
  • dénivelé Positif : 1133 m (idem négatif)
  • Altitude max : 3144 m (sommet Taillon)
  • Altitude min : 2137 m (parking Tentes)

Cette randonnée ne présente pas de difficulté par beau temps l’été. Néanmoins, attention en début de saison, car la montée à la brèche de Roland peut nécessiter des équipements adaptés (crampons, piolet). Par beau temps, un randonneur aguerrit sera à l’aise sur ce parcours. D’autant, qu’un petit sac-à-dos suffit pour la journée. Un niveau montagnard est recommandé. Ceci, à cause des quelques passages nécessitant une vigilance particulière, décrits plus bas au chapitre « Mes recommandations ».

Au loin on aperçoit le parking du col de Tentes et la route qui mène au Port de Boucharo

Le parcours

Le départ se situe au-dessus de Gavarnie (10 min en voiture) à partir du parking du col de Tentes. À cet endroit, après avoir garé la voiture, il faut alors partir par l’ancienne route qui monte doucement à Port de Boucharo. Ensuite, à ce col, on bifurque à gauche en direction du refuge des Sarradets. Lorsqu’on arrive à la rivière de fonte du glacier du Taillon, il faut être vigilant. En effet,  la monté se fait plus raide. Et parfois on passe sur des dalles mouillées, en fonction de la force du torrent.

Une fois la rivière franchie, on serpente dans un pierrier et on longe le bas du glacier du Taillon. Puis, on arrive à un petit col en vue du Refuge des Sarradets. Il ne suffit plus alors, qu’à le rejoindre. Puis, après une pose réparatrice 😉 on repart en longeant le bas du glacier de la Brèche sur son bord gauche jusqu’à la petite rimaye.

Passer la brèche

Là, il faut faire attention. Le passage n’est ni long ni difficile, mais il peut être glissant. Prudence est donc de mise ! Ensuite, on arrive au pied de la brèche de Roland où il faut mettre les mains sur les rochers pour franchir quelques ressauts facilement. Après ce passage majestueux au cœur de la brèche de Roland, il faut tourner à droite et longer la paroi. Le chemin est bien visible. Enfin, on arrive ensuite au Doigt, qu’il faut contourner côté Gavarnie, pour arriver sur l’arrête qui monte en pente douce jusqu’au sommet du Pic Taillon. Il ne reste plus qu’à admirer le panorama !

Pour le retour, c’est la même chose mais en sens inverse 🙂

Après le refuge des Sarradets, la montée se fait sur les moraines, le long du glacier de la brèche.

Mes recommandations

  • La prudence est de rigueur aux passages :
    • de la rivière au pied du glacier du Taillon, à cause dalles mouillées à traverser ;
    • sur le glacier de la brèche, où le grand nombre de passage rend certains endroits glissants ;
    • au pied des parois de la brèche car des grimpeurs peuvent, par mégarde, au-dessus de vous faire partir des pierres. Cela peut être dangereux. J’ai vu une jeune femme blessée à la tête pour cette raison. Par conséquent, autant que possible, éloignez-vous des parois ;
  • Partez tôt ! Ceci pour optimiser vos chances d’avoir une vue dégagée au sommet. Les nuages arrivent souvent en début d’après-midi…
  • Prenez le temps au sommet du Pic Taillon. C’est un endroit où la vue est réellement à couper le souffle !
Randonneurs redescendant du Pic Taillon par la crète du Doigt

Les liens utiles pour préparer cette randonnée

Articles complémentaires

La galerie photo

0 Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.