Comment bien imprimer ses photos

Lorsqu’on veut imprimer une image pour la première fois, on se trouve confronté à quelques interrogations telles que, taille de photo, définition suffisante, etc… Et puis, dès qu’on commence à se rapprocher du problème, des mots barbares tels que DPI ou PPP ou PPI apparaissent. Mais qu’est-ce donc que ce charabia ! Je veux juste imprimer ma photo et qu’elle soit, si possible, aussi jolie qu’à l’écran !

En prenant quelques minutes de votre temps à lire ces lignes, vous allez comprendre qu’en fait ce n’est pas si compliqué. Il suffit de connaître les quelques petites choses simples qui suivent, pour que le résultat soit à la hauteur de vos attentes.

Dans cet article, je ne vais aborder que le dimensionnement des photos pour un résultat optimal en termes de « piqué d’image ». C’est-à-dire pour que la netteté soit au rendez-vous !

Ensuite, pour le respect des couleurs, cela fera l’objet d’un autre article 😉 .

Sommaire :

  • DPI Quésaco ?
  • Quel est le bon niveau de DPI pour imprimer ma photo
  • Comment préparer ses photos pour l’impression
    • Photoshop
    • Lightroom

DPI Quèsaco ?

DPI : Dots Per Inch, en Français c’est traduit par, Points Par Pouce PPP. Ou encore, Points Par Inch, PPI. Le Point (ou Dot) : est la plus petite unité visible. Un point d’encre pour une impression, un point image pour une numérisation.

1 pouce (inch) = 2,54 cm
DPI = PPP= PPI
300 DPI = 300 points répartis sur une longueur de 2,54 cm

DPI représente donc la densité de points qui seront présents sur chaque longueur et largeur de l’image. Plus il y aura de points par pouce, plus l’image sera détaillée et moins il y en aura et plus elle paraitra floue à une même distance de vue.

Comment déterminer le bon niveau de DPI pour imprimer ma photo

Votre photo sur votre ordinateur est en pixels mais sans relation à une unité de longueur. Quand vous souhaitez l’afficher à 100% sur votre écran elle s’affiche à une certaine taille qui dépend de la résolution de votre écran, ce qui change d’un écran à l’autre !

–> Sur l’ordinateur, il n’y a aucune relation entre le nombre de pixels et la taille réelle de l’image !
–> Pour l’imprimer il va donc falloir définir le nombre de pixels par unité de longueur : la résolution d’impression.

La sensation de qualité visuelle d’une image dépend du pouvoir séparateur de l’œil. À une même distance de vue (œil/image), à partir d’une certaine densité de points, l’œil n’est plus capable des séparer deux points. L’image lui apparaitra donc nette.

Cette “norme” qui est couramment énoncée sur les sites web d’impression d’image est de 300 DPI. Cela veut dire qu’à une distance de vue de 25 cm l’œil ne verra pas de différence entre deux points et trouvera l’image parfaitement nette. 25 cm est la distance moyenne à laquelle on tient une photo à la main pour la regarder.

On voit bien ici, que dans cette relation entre l’œil et l’image, la distance est importante. Si vous approchez à moins de 25 cm de votre œil votre photo, vous apercevrez plus de détails mais à l’inverse, si vous l’éloignez certains détails disparaîtront. Par conséquent, si vous souhaitez imprimer une photo en grand format (ex : affiche publicitaire), vous ne la regarderez pas à la même distance. Dans ce cas, une distance d’un mètre semble un minimum et l’optimum qualité perçue / résolution d’impression à 1 m est 77 DPI.

  • Pour une distance œil/photo de 25cm à 300 DPI
  • Pour une distance œil/photo de 100 cm à 77 DPI

Grâce à la résolution en pixel de la photo et les DPI demandés par un laboratoire, on peut facilement connaitre la taille maximale que l’on peut demander au tirage sans perdre de qualité. Attention je vais faire un peu de math, mais si vous n’aimez pas cela pas de souci, je vous ai mis un tableau de synthèse plus bas dans l’article et vous n’aurez aucun calcul à faire ! Ouf !

Pour ceux qui n’ont pas peur des maths 😉, la formule suivante va nous permettre de calculer la bonne taille d’impression :

N x 2.54 / DPI = L

  • N : Nombre de pixel en largeur ou hauteur de la photo
  • L : Longueur en cm maximale

Exemple : nous souhaitons connaitre la taille maximale à laquelle nous pouvons faire imprimer une photo de 3000×2000 pixels en qualité 300 DPI.

  • 3000px x 2,54cm/inch / 300dpi = 25,4 cm
  • 2000px x 2,54 cm/inch / 300dpi = 16,9 cm

La taille maximale d’impression de cette photo en 300 DPI est donc de 25,4cm x 16,9 cm

Aller, comme promis, je vous joins ci-dessous le tableau récapitulatif de ce calcul. Il vous permet d’imprimer vos photos dans les formats classiques, sans avoir à refaire le calcul à chaque fois 😉 :

  • Numérisation = Impression dans ce tableau,
  • les cases vertes représentent une excellente qualité d’impression,
  • pour les cases blanche la qualité d’impression reste bonne,
  • quant au rouge, la qualité est limite, les photos sembleront floues,

Comment préparer ses photos pour l’impression

Deux situations peuvent couramment être rencontrées :

  • Si votre photo possède un nombre de pixels plus grand que nécessaire à sa résolution en 300 DPI, il vaut mieux la remettre à la bonne taille pour limiter le temps de chargement sur le serveur internet de votre imprimeur préféré. En redimensionnant votre image, vous diminuerez la taille (ou le poids) en octets de votre fichier et optimiserez ainsi le temps de transfert. Si vous l’envoyez dans sa taille d’origine, vous ne perdrez évidemment pas de qualité, juste du temps de transfert.
  • Si votre photo ne possède pas assez de pixels pour une impression en 300 DPI, il faut alors en recréer une avec votre logiciel photo préféré afin d’obtenir chez l’imprimeur une bonne qualité.

Avec Photoshop

Voilà comment redimensionner, avec Photoshop, vos photos pour l’impression.

Lorsque votre image est ouverte dans Photoshop, il faut aller dans le menu du haut et sélectionner : “Images –> Taille de l’image” et la fenêtre ci-dessous s’ouvre.

Cette fenêtre est composée de deux “boites” et d’options :

  • la boite du haut formalise la dimension de l’image à l’écran en pixels,
  • la boite du bas définit la taille du document (l’image) pour une impression,
  • les cases à cochées permettent de valider ce qui est marqué explicitement,
  • la boite à choix multiples tout en bas permet de choisir le mode de ré-échantillonnage et vous constatez qu’il y en a des différents pour l’agrandissement ou la réduction d’une image.

Si vous changer une des valeurs dans l’une des boites, vous constaterez que les autres bougent en fonction de ce changement. Cela est dû au fait que vous avez sélectionné l’option “Conservez les proportions”.

Pour redimensionner votre image pour l’impression, vous utiliserez la seconde boite “taille du document” et dans ce cas, en fonction de la résolution DPI que vous choisissez et la taille d’origine de votre photo, vous aurez à agrandir ou à réduire votre image. Dans ce cas sélectionner en conséquence le mode d’échantillonnage dans la boite à choix multiples du bas de cette fenêtre.

Il ne vous reste plus qu’à enregistrer votre photo en « .jpg » pour pouvoir l’imprimer sur votre imprimante, chez votre photographe ou en ligne sur les sites web d’impression photo.

Remarquez que la taille de sortie de la photo est affichée en première ligne derrière “Dimension de Pixel”.

Changement du format d’image :

Vous avez une photo qui est au format 4/3 et malgré cela vous souhaitez l’imprimer au format 3/2. Si vous souhaitez ne pas avoir de bandes blanches de part et d’autre il faut recadrer votre photo dans le format 3/2. Pour ce faire utiliser l’outil recadrage en remplissant les informations du menu de commande en partie haute.

Dans mon tableau des formats d’impression ci-dessus vous pouvez voir que pour un 20×30 il est recommandé 2400×3600 pixels en 300 DPI. Indiquez simplement ces valeurs dans le menu haut et recadrez votre image avec l’outil recadrage en cliquant droit et en tirant avec votre sourie jusqu’à l’extrémité opposée de votre recadrage. Pour passer d’un recadrage portrait en paysage ou inversement, il suffit de cliquer sur les flèches du menu entre les deux valeurs en pixel avant de faire votre sélection. La zone définie peut également être bougée avant de valider votre recadrage par “Enter”

 

Avec Lightroom

Avec Lightroom c’est encore plus simple, car il suffit de faire une exportation en allant dans le menu du haut : Fichier/exporter et là une fenêtre de dialogue s’ouvre.

Dans cette fenêtre il y a pas mal d’option d’exportation à renseigner. Outre le choix du répertoire de sortie, il faut donc définir la taille et la résolution de l’image. Dans ce cas, ce sont les boites « Paramètres de fichier », « Dimensionnement de l’image » & « Netteté de sortie » qui nous intéressent :

  • « Paramètres de fichier » : il faut choisir le format de sortie en JPG et sRVB et mettre la qualité à 100%, ne pas cocher la case de limitation de la résolution.
  • « Dimensionnement de l’image » : il faut choisir dans le menu déroulant « cm » et donner la taille de sortie de la photo en précisant la résolution (entre 240 et 300 PPI)
  • « Netteté de sortie » Il faut préciser dans le menu déroulant le type de papier (mat ou brillant) puis le gain que je vous recommande de laisser sur « standard » dans la plupart des cas.

 

Bien nous voilà au bout de cet article. J’espère que ces explications vous ont semblé claires et que maintenant l’impression d’une image n’a plus de secret pour vous 😀. Si ce n’est pas le cas, je répondrai avec plaisir à vos questions 😉.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.